Ardbeg Heavy Vapours Committee Release

Lancée pour l’édition 2023 du Ardbeg Day, le Heavy Vapours a été crée sans l’utilisation d’un purificateur. Selon son créateur, le dr. Bill Lumsden, cette modification permettrait aux vapeurs plus lourdes de s’élever pendant le processus de distillation. Comme à l’habitude, la version «Committee Release» possède un taux d’alcool supérieur à la version classique qui se retrouve à 46%.

Alex (82/100) : Pour le nez, on démarre avec un surprenant aspect de cassonade et de sucre d’orge. Quelques dizaines de secondes plus tard, on voit sortir le caoutchouc, l’iode, le bois mouillé, la menthe verte et un léger côté de viande fumée. Mais plus le whisky respire, plus on retrouve de la menthe poivrée et de la myrrhe (ce médicament assez odorant). Ça se rend même à un point que ça prends un peu trop de place à mon goût et gâche l’expérience que j’avais au départ. Côté bouche : tourbe verte, anis, gingembre, poivre, des traces de fruits tropicaux et des notes fermières. Pour la finale, on a quelque chose de plutôt court, asséchant et quelque peu fade. Côté notes, on parle de bois sec, de foin vert et de cendres chaudes. On remarque assez rapidement que l’ensemble de l’œuvre est jeune, très jeune. Au point qu’on peut même déceler le distillat qui est encore pas mal influent. Pour une édition Ardbeg Day, et en plus un «committee release», c’est un peu décevant à mon avis.

Dave (80/100) : Le nez du whisky en mentholé et l’orge et bien présent. Nous avons également le saumon grillé, la sauce BBQ, les ananas, les épices et le sucre calciné. Je dois dire que le nez devient beaucoup plus fade lorsque je laisse le whisky respirer quelque peu dans mon verre. La bouche apporte le même côté mentholé, toujours très présent, avec la sauce BBQ, l’anis, le sel, le bois mouillé et la fumée blanche. La finale est plutôt courte à moyenne avec la présence de foin vert, de fumée, de feu de charbon, de fruits tropicaux, de vanille, de marmelade et est plutôt asséchant.

Selon moi, l’assemblage de ce whisky a un volume trop important de whisky très jeune qui laisse malheureusement grandement transparaître le côté céréalier/étable/foin d’un new make. Je suis plutôt «sévère» sur cette note, mais j’ai eu l’occasion à quelques reprises de goûter de très jeune whisky tourbé sans l’impression d’avoir une si grande influence du new make. De plus, il s’agit ici d’un comittee release, soit un whisky à brut de fût, qui devrait normalement rehausser les saveurs, ce qui n’est malheureusement pas le cas ici. Bref, c’est effectivement des heavy vapours, possiblement celles de la queue de distillation 😉 

Distillerie : Ardbeg
Région : Islay
Age : Sans notion d’âge
Alcool : 50.2%
Format : 700ml

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑