Bulles, Whisky & Cie édition 2018

Les 2 et 3 février derniers, l’hôtel Le Concorde a accueilli la 4e édition de l’événement Bulles, Whisky & Cie. Nous avons eu l’occasion de nous y rendre et d’y récolter quelques primeurs. Bonne lecture!


Un autre Carnaval, une autre édition réussie pour le Bulles, Whisky & Cie! Rassembleur, feutré, rythmé, le Bulles, Whisky & Cie est un véritable highlight, année après année.

En quelques années à peine, l’événement organisé par Yann Latouche pour le Carnaval de Québec s’est imposé comme un rendez-vous à ne pas rater pour les amateurs de spiritueux. Nous avons extrêmement hâte de voir ce que l’édition 2019 nous réserve, mais pour l’instant, retour sur l’édition 2018 et ce que nous y avons appris (et goûté).

Maison Sivo

C’est avec une fierté bien méritée que Marie-Hélène, ambassadrice de la Maison Sivo, nous a présenté les nouveaux whiskys Single Malt et Rye de la distillerie. Les premiers vrais whiskys québécois de la décennie, en fait (pour les collectionneurs, c’est l’occasion de vous doter d’un bout d’histoire!).

Le Single Malt a subi un vieillissement de 2 ans dans un baril neuf suivi d’une année en fût de sauternes. Le Rye, quant à lui, a vieilli 3 ans dans un baril de porto. Nous avons eu l’occasion d’y goûter et le vieillissement a vraiment bien aidé à développer les arômes. À essayer!

Les deux nouveaux produits sont déjà disponibles en SAQ (environ 1000 bouteilles pour chaque produit).

Corby

Corby, distributeur Jameson, Glenlivet, J.P. Wisers et plusieurs autres, nous a dévoilé des nouveautés intéressantes à venir.

Deux nouveaux produits arriveront en SAQ vers l’été 2018. Il y a d’abord le Captain’s Reserve, un produit sans mention d’âge qui se veut le successeur spirituel du Glenlivet Founder’s Reserve, lancé avec grand succès vers la fin de 2014. Ensuite, nous pourrons bientôt goûter au Cipher 2.0, le petit frère du bien apprécié Glenlivet Cipher.

On nous a également annoncé la sortie prochaine du Jameson Caskmates IPA, mais sans préciser la date à laquelle le produit sera disponible.

Nous avons aussi demandé au représentant Wiser’s si la SAQ comptait acheter davantage de bouteilles du Lot 40 Cask Strength. La société d’État, qui a écoulé l’entièreté de ses bouteilles de L40 CS en moins de 12 h, aurait probablement tout avantage à en remettre en inventaire! Malheureusement, nous n’avons pas obtenu de réponse. À suivre de ce côté.

Distell

Distell, présent pour la première fois à l’événement, s’est bien démarqué en nous présentant notamment quatre bouteilles très intéressantes.

Première bouteille : Three ships, un whisky en provenance de l’Afrique du Sud. Prévu pour arriver en SAQ au début de l’été, ce whisky se détaillera environ 96 $. Un produit intéressant, surtout pour ceux qui aiment découvrir les whiskys du monde.

Deuxième bouteille : Deanston Virgin Oak, déjà disponible en SAQ pour 49,75 $. Dans la catégorie des produits sous la barre de 50 $, le Deanston Virgin Oak se démarque; un bon produit à garder dans son armoire à whisky.

Troisième bouteille : Ledaig 10 ans, disponible en SAQ pour 67,25 $. Une solide bouteille pour les amateurs de peat. Et à ce prix-là, ça ne fait pas mal au coeur de s’en verser un verre un soir de semaine.

Quatrième bouteille : Black Bottle, disponible en SAQ pour 34,25 $. Un petit blend sans prétention, un rapport qualité-prix difficile à battre.

Également à surveiller chez Distell : un Deanston 9 ans en fût de Bordeaux et un Ledaig 13 ans qui seront en SAQ vers l’automne 2018 et se détailleront respectivement environ 80 $ et 90 $.

Glenmorangie – Ardbeg

Nous avons eu l’occasion d’essayer la nouveauté du moment : le Glenmorangie Spios (un mot qui signifie, nous dit-on, « épices », en gaélique). Vieilli en ex-barriques de whisky de rye américain, c’est un produit intéressant qui prend certaines distances par rapport au style habituel de la distillerie. Il devrait être disponible au cours de l’été pour un prix avoisinant les 180 $.

Oshlag

Ayant visité la brasserie/distillerie Oshlag en 2017, nous étions ravis de voir ce joueur Québécois présent à l’événement. Nous avons pu essayer quelques unes de leur nouveauté encore disponible seulement par commande privée à la SAQ comme le brandy de Vidal et la Fleur d’IPA (élaborée à base de Glutenberg IPA etavec une finition en fût de téquila). Le fameux gin rose à l’hibiscus devrait également faire un retour sur les tablettes sous peu.

Beam-Suntory

Cette année encore, Beam-Suntory a mis la gomme pour mettre ses marques en en valeur. Ils avaient entre autres un casque de réalité virtuelle qui permettait de faire une visite de la distillerie Bowmore. Un peu une gamique marketing, mais on s’en plaindra pas. C’était super cool. Héhé.

Côté nouvelles, les découragés du défunt Macallan Cask Strength seront heureux d’apprendre que le SAQ obtiendra la nouvelle mouture, le Classic Cut, qui sera disponible en 2019. Impossible de dire pour l’instant s’il arrivera à la cheville du légendaire Cask Strength, mais nous verrons bien.

Également, la 2e édition du Bowmore Vault fera son apparition au Québec vers la fin de 2018.


Petite novation à souligner : quelques nouveaux alcools ont fait leur apparition à l’événement, comme un kiosque dédié au gin québécois. Assez impressionnant :


Pour terminer, nous étions bien contents de voir s’équilibrer les kiosques des différents alcools et la mixologie. L’accueil s’améliore d’année en année, les représentants connaissaient très bien leurs produits et leurs prochains arrivages dans notre belle province. Quand une distillerie choisit une personne vraiment passionnée pour la représenter, on en prend bonne note. Ce n’était pas toujours le cas avant.

Et comme d’habitude, on se donne rendez-vous au prochain événement whisky, car on on sera la! Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *