Revue de l’année 2017

2017 a été une année… mouvementée! Entre les tweets de Trump et la chute fracassante de la carrière d’Éric Salvail, l’espace médiatique était plutôt chargé. Dans ce contexte, on ne saurait vous en vouloir d’avoir raté une ou deux nouvelles sur le monde du whisky à Québec!

Heureusement, vos loyaux serviteurs d’Au Nom du Malt ne ratent pas une occasion de se rincer le gorgoton. 2017 a été ponctuée d’un grand nombre d’excellents produits et d’incroyables événements, voici ceux qui nous ont le plus marqués!

Quelques faits saillants 2017

1. Jouer au savant fou à l’atelier de création Sivo

Au printemps dernier, le distillateur québécois bien connu Janos Sivo a organisé un atelier de création d’esprit de malt. Au cours de cet événement absolument unique,  tout un chacun a pu fabriquer un assemblage bien à lui avec des échantillons provenant de différents fûts et finitions. Nous espérons que M. Sivo réitérera l’expérience en 2018!

2. Déguster au Fou Aeliés

En 2017, les passionnés du Fou Aeliés ont encore une fois démontré leur volonté de démocratiser le whisky en organisant des dégustations abordables de produits de qualité, parfois avec des concepts uniques et éclatés.

Aller déguster au Fou Aeliés, c’est toujours un immense plaisir pour nous, autant en tant que participants qu’en tant qu’animateurs!

3. S’éclater au Ardbeg Day

L’édition 2017 du fameux Ardbeg Day s’est tenue à Lévis. Une première, car c’est habituellement toujours à Montréal! Comment c’était? Imaginez une journée entière à boire du Ardbeg. Oui, c’est aussi plaisant que ça sonne.

Selon ce qu’on a entendu entre les branches, Ardbeg a l’intention d’organiser un autre événement en 2018 dans la région de Québec. À surveiller!

4. Boire des produits d’ici

L’année 2017 nous a fait découvrir de plus en plus le monde complexe du whisky canadien. Autant avec des gros joueurs (que nous boudions injustement auparavant) que des petits joueurs moins connus.

Mentions spéciales à Wiser’s et Two Brewers pour des découvertes incroyables. Ces 2 distillateurs n’ont rien à envier aux producteurs écossais, c’est certain. Mentionnons également Canadian Club, qui a lancé le plus vieux whisky canadien jamais commercialisé  (un 40 ans d’âge avec un prix sous les 250 $!).

Au Québec, les choses bougent aussi. Le monde de la distillation de whisky est encore plutôt bourgeonnant dans la Belle Province, mais des distilleries commencent à émerger et nous avons eu la chance d’en visiter quelques unes. Avec ce que nous avons vu, il va y avoir des choses assez palpitantes dans les prochaines années :  des finitions en vin de glace jusqu’au produit tourbé. On attend le tout avec impatience!

 


Nos 5 meilleurs whiskys 2017

Buffalo Trace Antique Collection – William Larue Weller Vintage 2016

Un taux d’alcool élevé, un équilibre exceptionnel. Un des meilleurs bourbons qu’on a jamais goûté!

J.P. Wiser’s 35 ans ET Lot 40 12 ans Cask Strength

Un ex aequo pour les deux meilleurs produits canadiens évalués cette année. Si vous pouvez mettre la main là-dessus, n’hésitez pas une seconde!

Ardbeg Dark Cove Commitee release

De retour dans le top 5, mais en version brut de fût. Un gâteau forêt-noire à la tourbe!

Port Charlotte 2007 CC : 01 Heavily Peated

Bruichladdich nous surprend avec une finition en fût de cognac tourbée incroyable.

Lagavulin Distiller’s Edition 2016

Chaque année, une nouvelle édition, mais cette version 2016 est un pur délice.

Prix citron : le pire whisky de l’année

P&M Vintage Whisky #09720

« C’est triste qu’on ait embouteillé ça! » – Alex Tardif


Une année 2018 qui s’annonce bien!

2018 commence à peine et on voit déjà s’annoncer des dégustations de whisky un peu partout en ville jusqu’au mois de mai! Le choix pour l’amateur n’a jamais été aussi grand.

Encore une fois, merci de votre intérêt! Nous vous souhaitons une excellente année, de succulents produits et de fantastiques découvertes. De notre côté, nous attendons de pied ferme premiers whiskys officiels des micro-distilleries québécoises!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *