Jim Beam Devil’s Cut

Le whisky, pendant son vieillissement en fût, perd une certaine partie de son alcool en évaporation (en moyenne 2% par année). Cette perte est communément appelée la «part des anges ». Le whisky est également absorbé par le bois du fût et Beam affirme avoir mis au point un » procédé exclusif » qui extrait le bourbon dans le bois du baril après que les fûts de bourbon ont été vidés.

Alex T. (83/100) : Un nez dominé par le bois et également quelques légers fruits verts. En bouche, on garde le goût du bois mais on ajoute une bonne dose de vanille et une touche de new make. Le finale est assez courte et sèche, me laissant sur une impression de cerise et sucre brun, Globalement, un bon produit pour un prix très raisonnable.

Dave (84/100) : Au nez, j’ai les cerises, les épices, quelques fruits, de la vanille, mais le tout très subtile. En bouche, le retour des épices et un goût plutôt boisé avec un mélange de vanille et de caramel. La finale est boisé et laisse des notes d’épices et de sucre en bouche. Pour 35$, c’est pas mauvais.

Distillerie : Beam
Région : États-Unis
Age : N/A
Alcool : 45%
Format : 750ml
Prix : 34,25$

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *